Une épidémie sur-sexualisée

Une épidémie sur-sexualisée ? L’explication comportementale du VIH/sida en Afrique entre économie politique et représentations raciales

Moritz Hunsmann, chargé de recherche CNRS/IRIS, moritz.hunsmann@ehess.fr

Les récits causaux des épidémies du VIH en Afrique sub-Saharienne continuent largement à puiser dans des explications liées aux comportements sexuels – supposés différents – des Africains. Cette intervention présente brièvement un vaste corpus d’études soulignant le rôle déterminant de variables biologiques non-comportementales (les coïnfections et maladies parasitaires, et le risque iatrogène) dans la propagation exceptionnelle du virus sur le continent. À partir de ce petit détour par l’épidémiologie, elle explore les facteurs sociaux, politiques et institutionnels pouvant expliquer la dominance continue, malgré son invalidation empirique, d’une étiologie comportementale des épidémies africaines du VIH/sida.