Archives pour la catégorie Annonces

Music and performance as historical sources

Music and performance as historical sources: examples from East Africa

Francesca Declich (Universitè de Urbino)

In East Africa music and dances have been widely recognised as contexts, which have fostered integration and identity formation. Ethnic groups at the end of the nineteenth century were often identified through their dances or songs. Dances were often related to rituals and initiations.  Words of songs contain important signs of historical events and can be decoded; the very existence of certain dances in certain areas may indicate movements of people occurred for different reasons. In this paper I shall present some cases of songs of several ritual songs I gathered along the Juba River in Southern Somalia among communities of descendants from escaped slaves. Historical events are described in several ritual songs. The case of masked dances from secret societies brought from Malawi to southern Somalia by slaves of the Indian Ocean trade will also be presented.

Images et corps des rois

Images et corps des rois. Utilisation des sources visuelles pour une histoire de l’Ethiopie contemporaine

Estelle Sohier (Université de Genève)

La photographie a été importée en Ethiopie durant la deuxième moitié du XIXème siècle par des voyageurs européens, puis arméniens et indiens. Amateurs et professionnels ont produit d’innombrables images aujourd’hui en partie conservées dans des archives privées ou publiques de différents pays. Ces documents permettent de poser de nouvelles questions sur l’histoire de cette région, par exemple sur les échanges culturels et politiques au niveau local, mais aussi international, sur la culture visuelle de cette société et sur la mise en scène des corps. Leur utilisation comme sources historiques pose toutefois un certain nombre de problèmes méthodologiques. Nous les évoquerons à travers le cas des photographies de la royauté éthiopienne réalisées à la fin du XIXème siècle et au début du XXème siècle.

Télécharger la bibliographie ici:

Bibliographie 29.05.2015

 

Écrire l’histoire environnementale contemporaine de l’Éthiopie

Écrire l’histoire environnementale contemporaine de l’Éthiopie : insignifiance, abondance et richesse des sources

Guillaume Blanc (Musée du Quai Branly)

Cette présentation s’intéresse à l’écriture de l’histoire environnementale contemporaine de l’Éthiopie. Elle se focalise sur l’histoire du parc national des montagnes du Semen, des années 1960 au temps présent. Lois, règlements, rapports d’activité, programmes d’aménagement, récits scientifiques, correspondance entretenue par les professionnels de la nature, documentation touristique et études paysagères éclairent le façonnement institutionnel, idéel et matériel du parc national du Simien. Seulement, ces sources représentent un corpus d’environ 100 000 pages. Loin de l’avarie documentaire à laquelle les historiens de l’Afrique médiévale et moderne sont souvent confrontés, cette présentation s’intéresse alors à l’abondance à laquelle doit parfois faire face l’historien du contemporain et du domaine public : si chacune des sources collectées s’avère insignifiante en tant que telle, le croisement de plusieurs milliers de documents archivistiques et imprimés s’avère riche en informations. Reste alors à dépasser « l’effet de surprise – ou de torpeur – que provoque la lecture de la littérature onusienne, ou de tout autre discours de type “gestionnaire” » (Gilbert Rist, Les mots du pouvoirs, IUED, 2002).

Télécharger le fichier son ici:

http://www.audiomack.com/song/elenavezz/guillaume-blanc

Migrations et environnement dans la région du Lac Albert

Migrations et environnement dans la région du Lac Albert (Ouganda) : Comment des informations localisées (recensements, presse, enquêtes de terrain) mettent en lumière les transformations en cours

Valérie Golaz (INED-CEPED) et Claire Médard (IRD-URMIS)

Cette étude se rattache à une recherche collaborative et pluridisciplinaire sur les mobilités et l’accès aux ressources dans la région du lac Albert, à la frontière de l’Ouganda et de la RDC, à l’aube de la production pétrolière. Dans cette perspective, l’ambition de cette recherche est de mettre en lumière des continuités et des ruptures politiques, économiques, démographiques et sociales.  En complément des enquêtes menées dans ce cadre avec une approche qualitative, nous avons explorés plusieurs filons et sources documentaires : presse et recensements, à la recherche d’une information très localisée sur la population et l’environnement, les dynamiques de fronts pionniers et la déforestation. Notre parti pris méthodologique est de varier les sources pour produire différents niveaux d’analyse et pour combiner les approches. La première réalisation a été la cartographie précise des densités de population et son évolution. Celle-ci a permis de dresser un état des lieux, de faire apparaître la variété des situations locales et de dessiner des tendances. La deuxième approche consiste à choisir des études de cas précis pour  évoquer les acteurs et les stratégies qui font et défont ces situations, confortent ou contredisent ces tendances.

Télécharger le fichier son ici

http://www.audiomack.com/embed4-large/elenavezz/claire-medar-valrie-golaz

Hagiographies de saints-rois éthiopiens

Hagiographies de saints-rois éthiopiens, histoire des Zagwé et les échanges entre oralité et écriture entre les XVe et XVIIIe siècles

Marie Laure Dérat (CNRS-IMAf)

La dynastie des rois Zagwé, qui règne du XIe au XIIIe siècle sur le royaume chrétien d’Éthiopie, a donné naissance à des saints-rois, vénérés au travers de récits hagiographiques rédigés en ge’ez à partir du XVe siècle et jusqu’au XXe siècle. Ces textes témoignent à la fois d’emprunts incessants aux premières hagiographies pour rédiger les textes ultérieurs et d’une stratification de la mémoire concernant les rois-saints. Cette stratification ne peut s’analyser sans recourir à l’étude des échanges entre oralité et écriture sur toute la période. Cette communication visera donc à mesurer la part de l’oralité dans les hagiographies des saints, la méthodologie employée par les hagiographes pour écrire les Vies des saints-rois, et les transformations de cette écriture sur le temps long, en lien avec l’évolution de la mémoire et de l’oralité.

Télécharger le fichier son ici:

http://www.audiomack.com/song/elenavezz/marie-laure-derat

L’histoire de l’Ouganda ancien entre oral et écrit

L’histoire de l’Ouganda ancien entre oral et écrit

Henri Médard (IMAf-Université Aix-Marseille)

Une part importante de la réflexion sur l’histoire de l’Ouganda, avant les bouleversements coloniaux, a porté sur le passage de l’oral à l’écrit. La conversion aux religions du livre et les enjeux politiques coloniaux ont abouti à une réécriture et une relecture de l’histoire plus ancienne par les érudits locaux. Le travail d’adaptation du passé aux gouts et aux enjeux plus contemporains  ne s’arrête pas avec la première mise par écrit. Tout au long du 20e siècle et aujourd’hui encore cohabitent une histoire orale mise par écrit et une histoire écrite mise à l’oral. Les échanges, la circulation et les oppositions entre l’oral et l’écrit sont intenses.  Nous aborderons, à partir d’exemple, les dynamiques de réécriture de l’histoire depuis nos jours jusqu’au XVIIIe siècle.

Télécharger le fichier ici:

http://www.audiomack.com/song/elenavezz/henri-medard

Secrets, chuchotements, et mensonges, Soudan, XXe siècle

Secrets, chuchotements, et mensonges : les archives qui racontent mal (Soudan, XXe siècle)

Elena Vezzadini (Université de Bergen/IMAf)

Cette présentation explorera la valeur heuristique des contradictions, erreurs, et mensonges dans les récits historiques. À travers l’exemple des récits d’histoire orale et des sources écrites soudanaises publiées ou recueillies dès les années 1940 à propos de la Révolution de 1924 au Soudan, je m’interrogerai sur ce que j’appelle la « géographie de la mémoire » de 1924. La configuration des récits mémoriels, marqués par des contradictions flagrantes, éclaire d’abord des aspects peu connus des événements de 1924, le traumatisme généré par la suppression du mouvement nationaliste, les conflits sociaux que cette suppression a causé, et enfin les batailles à propos de la légitimité du récit historique.

Les archives-hors-les-murs de Zanzibar

Quand les matériaux du passé alimentent le combat politique : les archives-hors-les-murs de Zanzibar

Marie-Aude Fouéré (EHESS)

On s’intéresse aux archives comme outils pour l’action politique. La saisie ordinaire des matériaux du passé sert la production de récits historico-mémoriels ; ces récits sont arrimés à des enjeux qui associent représentations du collectif et capture du pouvoir. Cette approche anthropologique délaisse la figure de l’historien face à ses sources, au profit des acteurs sociaux non savants et de leurs usages vernaculaires. Le cas de l’archipel de Zanzibar sera étudié, où les archives sont mises au service de la production d’imaginaires de la nation – et visent in fine à transformer le jeu politique.